Aller au contenu


 La néologie lexicale à travers les âges


Descriptif scientifique de la manifestation


Le colloque « NEOLEX : la néologie lexicale à travers les âges » proposé par le Centre d'Etudes Linguistiques de l'Université de Lyon (Jean Moulin Lyon 3) se veut complémentaire de plusieurs autres colloques et publications sur la question. Il s'agira notamment d'adopter une approche comparative et diachronique, en abordant non seulement plusieurs langues aux histoires bien différentes, mais également plusieurs périodes. 

Le colloque « NEOLEX : la néologie lexicale à travers les âges » se place résolument dans une perspective diachronique, en abordant, via l’histoire de la langue, la création lexicale et sémantique. On s’intéressera tout particulièrement à deux grands axes. Le premier axe concerne l’étude du contexte linguistique et extra-linguistique de production des néologismes. Ce contexte peut être défini à partir de paramètres tout à fait divers, qu’ils soient générationnels (néologisme du parler adolescent), médiatiques (néologismes des registres électroniques), politiques et institutionnels (néologismes des institutions européennes) ou liés aux domaines spécialisés (apparition de nouveaux concepts, de nouvelles disciplines supposant un vocabulaire ou une terminologie nouvelle) pour n’en citer que quelques-uns. Le second axe concerne l’étude du contexte de la réception des néologismes, de leur éventuelle évolution et de leur fortune (accueil des lexicographes, des institutions, des locuteurs, des auteurs, etc.).

Les communications abordent ces problématiques, soit selon une perspective purement théorique (ce que nous disent les néologismes sur les systèmes linguistiques), ou selon une perspective plus appliquée, notamment à travers les questions de traduction ou à travers l’étude de l’intégration de néologismes particuliers dans une langue standard donnée. 

Les approches sociolinguistique, lexicologique, lexicographique, comparative, traductologique, interculturelle et sur corpus, avec une insistance particulière sur l’histoire de la langue, ont été privilégiées pour ce colloque.


Axes de réflexion et/ou d’étude


Les questions suivantes seront abordées, sans que cette liste ne soit restrictive ou exhaustive : 
  • Comment définir un néologisme par rapport à un hapax ? o Pourquoi créer un néologisme ? Est-ce uniquement par besoin désignatif ? Quelles sont les raisons sous-tendant la création lexicale ? Sont-ce tout le temps les mêmes ?
  • Quels sont les facteurs de diffusion des néologismes ?
  • Quelles sont les raisons de la lexicalisation des néologismes ?
  • Quel est le temps de vie d’un néologisme ? Peut-on le prévoir ? Y a-t-il des néologismes plus propices que d’autres à rentrer dans la langue, selon le champ sémantique, la période, le registre, etc. ? 
  • Quel est le lien entre néologismes et registres ? 
  • Quels rôles jouent les langues « dominantes », c’est-à-dire les « modèles » dans la création de néologismes (exemples du latin, anglais, grec, français…) ? 
  • Quel est le versant sociolinguistique de la création lexicale, la question de la politique linguistique, du dogme linguistique, le rôle des langues en contact ? Peut-on considérer les néologismes comme révélateurs d’une vision des langues « dominantes » vs. langues « dominées » ? 
  • La question du sémantème des néologismes joue-t-elle un rôle dans leur succès ? 

Langues étudiées : aucune restriction. 

Langues du colloque : français ; anglais. Éventuellement des communications dans d’autres langues (allemand, espagnol, italien, etc.) pourront être acceptées. Dans ce cas, le jour du colloque les exemples tirés du corpus étudié devront être traduits en français.


Diffusion du colloque


La diffusion du colloque « NEOLEX : la néologie lexicale à travers les âges » est disponible sur la web TV de l'Université. Bon visionnage !

 

 


Université de Lyon